LOGO AIADD FOND BLANC

Qui est en ligne ?

Nous avons 29 invités et aucun membre en ligne

JATROPHA (Burkina-faso)

UNE ENERGIE RENOUVELABLE POUR UN DEVELOPPEMENT DURABLE

Au Burkina-Faso, dans le village de TIOGO dépendant de la province du  SANGUIE, AIADD Solidarité accompagne la population locale, dans le développement de 7 hectares de cultures de l’arbuste JATROPHA. Les récoltes de ces plantations permettront la fabrication locale d’environ 10000 litres de biocarburant par an.

Cette énergie renouvelable servira de combustible pour faire fonctionner une plate-forme multifonctionnelle offrant divers services énergétiques comme, par exemple, moudre du grain,  décortiquer des graines de karité et autres, recharger des batteries et produire de l’électricité qui, via un réseau de distribution de 1500 mètres, alimentera le dispensaire, la maternité, l’école, deux bâtiments communaux, une place publique et le réseau de distribution d’eau potable du village.

Qu’est ce que le Jatropha ?

De la famille des Euphorbiacées, aussi appelé Pourghère, le Jatropha se présente sous l’aspect d’un arbuste. Originaire d’Amérique du Sud, importé au seizième siècle en Afrique, il est utilisé dans l’agriculture comme haie pour délimiter  et protéger les cultures.

  1. Il est productif durant une cinquantaine d’année et sa rentabilité est d’environ 1800 litres d’huile par hectare par an.
  2. Sa transformation en huile et  produits dérivés ne nécessite pas de technologies sophistiquées et s’effectue par les villageois artisanalement
  3. Son développement correspond à une orientation récente du ministère de l’Energie burkinabé qui désire entreprendre des plantations à l’échelon national.
  4. Le biocarburant issu du jatropha n’est pas, en comparaison avec d’autre (maïs, huile de palme,…) un produit alimentaire et son développement ne se fait pas au détriment des terrains agricoles et des produits consommables. En outre, il requiert peu d’eau, de nutriments et d’entretien.

Annuellement l’arbuste donne en moyenne 4 kg de fruits. Chaque graine contient environ 35% d’huile. Le rendement par hectare est de 1500 à 1800 litres.

Contrairement aux autres biocarburants, l’huile de Jatropha peut être employée comme substitut aux  hydrocarbures directement après pressage et ne nécessite pas de procédure centralisée (comme dans l’industrie du coton).

L’extraction de l’huile s’opère en deux étapes après préparation des graines par chauffage au soleil sur feuille en plastique noire.

  • passage en presse à huile artisanale.
  • purification soit par filtrage, sédimentation ou cuisson avec de l’eau.

Les  moteurs diesel localement utilisés acceptent sans modifications mécaniques onéreuse cette énergie végétale.

Les autres utilisations :

  • dans la savonnerie il permet la fabrication de savon blanc à partir de l’huile et de savon noir à base du sédiment.
  • en médecine traditionnelle, il sert de purgatif et de remèdes contre les douleurs musculaires et les dermatoses.
  • des types de lampes à huile jatropha ont été développés pour l’éclairage.
  • pour la cuisson il peut  suppléer au bois ou au charbon.
  • en raison de sa contenance en ester de phorbol (répulsif), le tourteau a des propriétés d’insecticide et grâce à ses éléments minéraux il sert d’engrais organique.

Et une Plate-forme Multifonctionnelle ?

Elle est constituée d’un ensemble de modules installés autour d’un moteur diesel aménagé pour  fonctionner à l’huile de Jatropha.

Son installation requiert un local bien aéré. Les modules sont, en fonction de leur disposition et de leur puissance unitaire, entraînés par l’intermédiaire de courroies par le moteur soit en groupe, soit séparément sans démontage. C’est ce qui confère le caractère de multifonctionnalité à la plate forme.

Pour ce projet , les villageois ont défini les services suivants à développer, adaptés à leurs besoins et à leurs productions, en tenant compte de la viabilité de l’installation dans le temps :

  • Un alternateur, qui produit de l’énergie électrique et offre une gamme variée de services où l’électricité sera utilisée pour alimenter différents appareils tels qu’un chargeur de batteries, un congélateur pour la conservation d’aliments, un poste à souder, une affûteuse, un secrétariat public,…. Il assurera aussi les fournitures en courant pour l’école, le dispensaire, la maternité, le centre d’alphabétisation, la maison des jeunes  et la place publique du village.
  • Une presse pour produire l’huile nécessaire au fonctionnement du moteur à partir des graines de Jatropha.
  • Un moulin à grains pour les différentes céréales.
  • Une concasseuse pour broyer les amandes de karité et les graines d’arachides.
  • Une décortiqueuse de céréales, pour le décorticage du riz, du maïs, du sorgho et du mil.

Selon leur disposition sur le châssis, ces modules seront entraînés mécaniquement par le moteur avec l’intermédiaire d’une  courroie simultanément ou séparément selon les besoins.

La plate forme dans ce village a pour défi de :

  • contribuer à la lutte contre la pauvreté
  • alléger les tâches des femmes, contribuant ainsi à libérer du temps qui sera consacré à d’autres activités sociales, culturelles, génératrices de revenus…
  • améliorer la qualité de vie, par une diminution des tensions sociales entre hommes et femmes.
  • d’offrir une proximité et une fiabilité dans les services offerts par la plate forme,
  • former les artisans locaux pour la maintenance de la plate forme.
  • augmenter les productions.
  • développer des activités génératrices de revenus tels que les métiers de l’artisanat, le traitement de l’arachide, le décorticage du riz, le broyage et l’extraction du beurre de karité...
  • créer des emplois ruraux, mobiliser l’épargne et faciliter l’accès aux micros crédits.

Nous aider ? Rejoindre le menu : Nous aider ...

Plan du site

Mentions légales